Les frais de compte bancaire


Les frais des banques traditionnelles

C’est maintenant une habitude, tous les ans, les banques communiquent sur une hausse des tarifs. Cette augmentation touche tous les clients car ce sont des opérations simples et habituelles qui sont concernées, comme la tenue de votre compte bancaire (ce qui est normal pour une banque !).
Désormais, tous les mois vous pouvez lire sur votre relevé, entre autres : frais de gestion (c'est un nom fourre-tout), frais d'opération, frais de virement, frais chèque de banque, frais d’intervention, abonnement assurance du compte, frais de convention, mise en place d'un prélèvement, coût mensuel... Et la liste s'allonge régulièrement...

Pourquoi cette inflation de frais ?

Afin de montrer que les banques françaises étaient aussi rentables que les banques anglaises ou américaines, nos banquiers se sont mis à facturer tout et n'importe quoi... Des services gratuits sont devenus payants, comme les retraits dans les distributeurs, le chéquier qui traîne trop longtemps à votre agence...
Ces petits euros glanés ici et là, multipliés par le nombre de clients, ont permis de gonfler les résultats des grands groupes financiers.
Par ailleurs, le développement des banques en lignes a fait perdre de nombreux clients aux banques traditionnelles. Ces dernières doivent cependant continuer à assumer le coût des agences à entretenir et le nombre d’employés à payer, alors que le nombre de clients est en baisse. Une hausse des tarifs permet de compenser, en partie, les pertes. Une autre solution est de lancer une offre distincte de banque en ligne comme le fait BNP Paribas avec sa nouvelle banque Hello Bank!.

Et la banque inventa le pack !

Devant les actions intentées par les associations de consommateurs, les banques ne pouvaient plus continuer à prélever dans tous les sens... Elles ont donc cherché à montrer qu'elles étaient conciliantes et soucieuses des intérêts de leur clientèle. Un banquier de génie a donc inventé (ou plutôt importé) le pack, appelé aussi convention ou forfait.
L'idée est séduisante : vous payez un abonnement mensuel ou annuel pour « bénéficier » d'un grand nombre de services...
La plupart du temps vous y retrouvez une carte bancaire, mais aussi des services qui étaient gratuits auparavant, comme une autorisation de découvert, des virements automatiques, des assurances sur la carte bancaire (qui sont pourtant déjà compris...).

Résultat : vous payez tous les mois, ou tous les ans, un abonnement à de multiples services que vous n'utiliserez presque jamais !
Des exemples de services compris mais inutiles :

  • la réédition d'un code confidentiel : en avez-vous déjà eu besoin 3 fois dans l'année ?!?
  • l'accès à un compte rémunéré : le client doit donc payer pour toucher des intérêts...
  • une réduction sur un abonnement pour consulter ses comptes sur Internet (alors qu'ils sont gratuits dans d'autres banques...).

Pour faire passer la pilule, les banquiers ont mensualisé les frais de gestion... C'est sûr que 11 euros par mois c'est plus léger que 133 euros par an... Mais la facture reste la même : astronomique ! Notre constat est simple : les banques traditionnelles profitent de leur monopole pour taxer des clients qui ne peuvent se passer d'une banque...

Il existe néanmoins des solutions pour payer moins cher les services bancaires :

  1. Négocier avec votre banquier la suppression de ces frais multiples. Voire également demander la gratuité de certains services. Cette solution n'est réservée qu'aux clients ayant de solides arguments, comme plusieurs comptes épargnes bien alimentés, 4 membres de la même famille clients de l’agence...
  2. Ouvrir un compte à la Banque Postale... Les frais y étaient généralement un peu moins élevés que dans les banques traditionnelles. Mais depuis peu, la Banque Postale semble vouloir, elle aussi, faire payer ses comptes… Autres inconvénients : les horaires qui n'arrangent que leurs employés, la queue en permanence pour n'importe quelle opération, l'absence de confidentialité, l'obligation de prendre un rendez-vous pour avoir un entretien avec un conseiller, la difficulté à obtenir un conseiller en ligne...
  3. Ouvrir un compte en ligne dans une banque Internet. Celles-ci ont bien compris que la désaffection des clients pour les banques traditionnelles est en grande partie due aux coûts prélevés sur les comptes. Pour capter ces personnes déçues, les banques comme Fortuneo, ING Direct, ou Hello bank! proposent des services peu chers ou gratuits, en restant ouverts vraiment tard, parfois jusqu’à 22 heures !

Comparatif des banques en ligne
ING Direct Hello Bank! BforBank Fortuneo
ING Direct Hello Bank! Bforbank Fortuneo
Voir le comparatif complet des banques en ligne

CC_300x250


Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Copyright © 2016 · Tous droits réservés · Mentions légales · Plan du site