Dernières actualités - Janvier 2013


30/ 1/ 2013 - 2013, les banques en ligne toujours et encore moins chères !
L'association UFC Que-choisir vient de publier son nouveau comparatif des banques axé sur les frais des services rendus aux consommateurs. Pour adapter son comparatif aux besoins réels des consommateurs, vous devez choisir votre profil (Sénior, Actif ou Jeune). Vous déterminez ensuite votre consommation de services bancaires. Vous obtenez un comparatif des 10 banques les moins chères... Sur le principe tout cela est bien fait et nous avons pu tester plusieurs profils. Le seul élément qui ressort, quel que soit votre profil, votre âge, votre région, c'est que les banques en ligne trustent les premières places et sont toujours beaucoup moins chères que les banques classiques. Fortuneo, Boursorama Banque, Monabanq et ING Direct sont invariablement dans le peloton. C'est le plus souvent dû à l'absence de packages obligatoires et surtout au fait que les cartes bancaires sont le plus souvent gratuites (Fortuneo, Boursorama Banque...). Pour UFC-Que choisir les économies réalisées sur l'année peuvent aller de 105 euros pour un jeune à 421 euros pour un sénior. Maintenant si vous voulez continuer à payer des frais et votre carte bancaires... Vous ne pourrez pas dire que vous n'étiez pas au courant !
Comparatif banques en ligne
Ne payez plus votre carte bancaire
15/ 1/ 2013 - Crédit à la consommation… un petit début de reprise ?
Selon l'Association Française des Sociétés Financières (ASF) la production de crédit a augmenté de 0,8 % en novembre 2012 par rapport à 2011. Mais cette hausse cache des disparités selon l'objet du crédit. Ce sont les biens d'équipement des ménages qui affichent la plus belle progression avec un + 8,6 % sur les douze derniers mois. Les français achètent donc de l'électroménager, des téléviseurs, de l'informatique et des meubles… Les prêts personnels, dont la production a été erratique tout au long de l'année, progressent tout de même de + 2 % en novembre 2012 par rapport au même mois en 2011. Les crédits pour les voitures neuves sont toujours en berne avec une baisse de - 10,3 % en novembre alors que les véhicules d'occasion affichent un + 3,7 % sur la même période. Souhaitons que les nouveaux modèles chez Peugeot ou Renault puissent inverser la tendance en 2013 ! Pour les crédits renouvelables (réserve d'argent) la production est quasi stable avec une minuscule baisse de 0,3 %.
Comparez les taux de crédit voiture
Comparez les taux des prêts personnels
3/ 1/ 2013 - Voitures neuves : sur 2012 la baisse est de 14% !
Le bilan de l'année 2012 pour le marché de l'automobile est pour le moins morose : il s'est "seulement" vendu 1,9 millions de véhicules. C'est-à-dire le même nombre qu'en 1997… Cette baisse globale des ventes de 14% touche malheureusement plus les constructeurs français que les étrangers. Si Renault perd 22%, PSA (Peugeot-Citroën) recule quant à lui de 17%. Les constructeurs étrangers sont un peu moins touchés puisque la baisse n'est que de 6,7%… Pour expliquer cette baisse, que l'on retrouve un peu moins forte dans le reste de l'Europe, il y a bien sûr la crise économique. Mais des particularités françaises se renforcent : les français gardent leur voiture en moyenne huit ans et surtout la voiture est de moins en moins un symbole de réussite sociale. On fait tenir sa voiture le plus longtemps possible. Et surtout, et c'est le pire, on roule de moins en moins ! En 10 ans les français sont passés de 20 000 kilomètres annuels à seulement 12 000. Pour se rassurer on peut se dire qu'une voiture n'est pas éternelle et qu'un jour il faut quand même la changer ! Vive 2013…
Comparer les taux de crédit voiture
1/ 1/ 2013 - Un crédit pour les dépenses de santé ?
Avec les déremboursements de la Sécurité Sociale, la stagnation des salaires, il semble de plus en plus difficile de régler les dépenses de santé. Les Français, avec un budget en berne, optent pour une solution radicale : reporter ou simplement annuler les dépenses de santé. Ainsi les lunettes ne sont pas changées, les dents pas soignées, les opérations mineures pas effectuées... On estime que plus de 20% de la population française ne se soignent pas complètement pour des raisons financières. Cette situation perdure et de nombreux établissements de crédit ont compris le besoin et proposent des solutions de financement à crédit pour tous les besoins de soins médicaux. Dernier en date, le Crédit Municipal de Paris, propose à partir du 2 janvier 2013 un crédit de 3000 euros maximum pour régler les dépenses de santé. Pour régler votre frais dentaires, changer vos lunettes, effectuer une opération chirurgicale comparez les offres de crédit.
Crédit pour dépenses de santé

 

 


Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.