Dernières actualités - Novembre 2011


29/ 11/ 2011 - Le crédit renouvelable : des offres différentes
Depuis la mise en place des lois Lagarde sur le crédit à la consommation, en mai 2011, les offres de crédit renouvelable ont changé selon l'étude du Cabinet Athling . L'étude a pris en compte les offres commerciales de 15 établissements de crédit (8 banques et 7 spécialisés). Elle compare particulièrement 4 variables : la dégressivité, la durée de remboursement, le taux à l'ouverture et le coût du crédit. - la durée de crédit proposée est maintenant de 31 mois contre 78 mois auparavant ! - cette baisse de durée est principalement due à l'augmentation des dégressivités proposées (exit les dégressivités à 3%, on est plus proche des 5%) - le coût moyen est divisé par 2,5. En contrepartie, en rendant le crédit renouvelable moins attirant, ce sont les offres de prêt personnel qui sont mises en avant… Sur internet seuls 2 établissements présentent effectivement des offres de prêts personnels en ligne pour des petits montants de crédit (2000 euros) : Cofinoga et Cofidis. Pour les autres… la loi n'existe toujours pas !
Comparatif des comptes renouvelables
29/ 11/ 2011 - C-Discount lance une carte... payante !
A contre-courant du marché, CDiscount lance une carte bancaire à ses couleurs avec Mastercard et la Banque Casino. Elle est payante ! La Carte Cdiscount sera utilisable en ligne sur le site Cdiscount, mais aussi sur tous les sites internet et dans les commerces. Coté avantages les achats avec la carte permettront : - de ne pas payer de frais de livraison pour les petits colis livrés dans les Points de retrait Cdiscount, - de percevoir un cashback de 10 euros sur le cumul de vos achats atteignant un montant de 1000 euros. Le cashback est donc de... 1% ! - un délai pour échanger les articles achetés porté à 30 jours au lieu de 7. - l'accès à une sélection d'articles à prix réduits... Coté inconvénients c'est également "garni" : - la carte coûte 16 euros par an (gratuite la première année seulement) - le TAEG révisable est, hors assurance facultative, de 21,02% jusqu’à 1524 € et de 19,26% au-delà. - le cashback est donné en bons d'achats valables uniquement sur Cdiscount, mais pas dans les magasins Cdiscount du Bouscat et de Paris - les retraits dans les DAB en Europe sont facturés 1 euro à partir du 5ème. Les retraits hors zone euro sont de 2% du retrait + 3 euros ! A noter toutes ces informations sont très difficiles à trouver sur le site, contrairement à ce qu'impose les nouvelles lois Lagarde sur le crédit à la consommation.
Comment avoir une carte bleue gratuite?
Nouvelles lois Lagarde sur le crédit à la consommation
28/ 11/ 2011 - Les banques en ligne en progression…
De plus en plus de français se tournent vers les banques en ligne… même en période de crise. Les banques sur internet continuent leur progression et captent de plus en plus de clients qui abandonnent les banques classiques, ou deviennent clients des deux banques (ou plus) à la fois. Selon le Crédoc, le profil des clients des banques en ligne présente des particularités : 76% gagnent plus de 1860 euros par mois et sont plus souvent propriétaires que le reste de la population. Par ailleurs les 2/3 détiennent un diplôme supérieur au baccalauréat. Un peu plus d'argent, un peu plus de diplôme sont les seuls signes distinctifs de ces clients internautes. En un an les banques en lignes sont passées de 2 à 3% du marché… cela peut paraître peu mais c'est une augmentation qui plairait à n'importe quel banquier ! Au-dessus du lot deux banques en ligne représentent, à elles deux, plus de 50% du marché : ING Direct et Boursorama Banque: - ING Direct totalise maintenant en France 820 000 clients en compte d'épargne et de dépôt. Et c'est même la seule banque qui annonce une augmentation de ses dépôts en assurance-vie ! - Boursorama Banque, deuxième banque en ligne, avance plus de 330 000 clients dont 180 000 comptes à vue.
Les banques en ligne
Notre test sur ING Direct
25/ 11/ 2011 - Changer de banque... c'est possible et pas cher !
Selon l'Autorité de Contrôle Prudentiel (Banque de France) les français sont les européens qui changent le moins souvent de banque. Une étude récente sur l'application de la norme adoptée en 2009 est pourtant relativement bien appliquée... Cette norme de la fédération bancaire française indique notamment que : - les agences bancaires doivent mettre à disposition de leur clientèle un guide de la mobilité et un service d'aide - une information accessible aux particuliers internautes - la gratuité de la clôture des comptes de dépôt et des comptes sur livret Globalement sur ses 4 points précédents l'étude montre que les banques jouent le jeu dans 98% à 99% des cas. Les conditions sont donc réunies pour que les clients des banques, en tant que consommateurs, changent de banque plus facilement. Les chiffres disent pourtant le contraire : seuls 7,5% des français changent de banque chaque année. C'est l'un des taux les plus faibles dans l'Union européenne.
Comment changer de banque
Comparer les banques
25/ 11/ 2011 - Crédit à la consommation : un léger mieux
D'après l'Association des Sociétés Financières (ASF) le production de nouveaux crédits à la consommation a augmenté de 0,2% au mois d'octobre 2011. Cette petite augmentation ne compense pas la baisse de 3,9% relevée sur le troisième trimestre 2011. Globalement les chiffres de 2011 seront de toute façon inférieurs à ceux de 2010. Actuellement la baisse des crédits à la consommation est de 1,5% par rapport à 2010. Ce qui, en période de crise, n'est quand même pas si mal... Cette activité soutenue des crédits à la consommation est principalement due, d'après l'ASF, à la hausse des crédits voitures neuves (en crédit classique ou en LOA). A noter, les crédits renouvelables (ex-crédit revolving) sont en baisse de 4,6% par rapport à 2010, mais toujours supérieurs en production aux prêts personnels.
Comparer Crédit voiture
23/ 11/ 2011 - Le budget des français
Quelques difficultés en calcul financier simple pour les français... Seulement 51% de nos concitoyens savent que 100 euros placés à 2% par an rapportent...2 euros ! Cette étude du Centre de Recherche pour l'Etude et l'Observation des Conditions de Vie place les français en queue de peloton des européens... Peut-être conscients de ce manque de connaissances les français déclarent également que pour s'améliorer ils pensent à 79% qu'une formation devrait être réalisée au cours de la scolarité. Question budget seuls 26% des sondés n'ont pas une idée précise de ce qu'ils dépensent chaque mois et 44% déclarent faire un budget pour prévoir les entrées et les sorties. Pour consulter leur compte bancaire ils regardent en priorité le relevé envoyé par courrier (64%), consultent sur internet (52%), se déplacent au guichet (25%), ou utilisent le téléphone (6%). Finalement, la consultation de sa banque sur internet est le seul canal qui augmente et remplace les autres canaux : "les personnes qui consultent leurs comptes par Internet regardent moins leurs relevés par courrier, appellent moins souvent leur agence ou leur téléconseiller et se déplacent moins souvent au guichet." Source Credoc
Les banques sur internet
22/ 11/ 2011 - Ventes et crédit voiture : un petit rebond
Les immatriculations en France ont progressé de 2,8% en octobre... ce qui porte la hausse du marché à 0,4% sur l'ensemble de l'année. Alors que les primes à la casse sont terminées et que la crise de confiance des consommateurs est toujours présente, la vente de voitures en 2011 n'aura pas été aussi catastrophique que prévu. Dans le détail, chez les constructeurs français, c'est le groupe Renault qui progresse le plus (+11,3%) avec +51.7% sur les modèles Dacia et +5,3% sur les modèles Renault. Le groupe PSA est lui plutôt morose avec une baisse des ventes de 4,5%... Chez les constructeurs étrangers, les progressions sont encore plus fortes avec Nissan à +32,2% et un Volkswagen à +10,2%... Sachant qu'en France 3 voitures sur 4 sont vendues à crédit, cela montre que le crédit voiture reste un poste en augmentation pour les établissements de crédit. Les offres de crédits, sur des durées raisonnables, sont actuellement à partir de 4,80% (Offre Cetelem sur 37 à 48 mois entre 10 et 20 000 euros).
Comparer le crédit voiture
21/ 11/ 2011 - Les frais des banques : ça baisse et ça augmente...
Voici une étude des frais demandés par les banques réalisée par le CCFS (Comité Consultatif des Services Financiers) dans le cadre de son action de suivi de l'évolution des tarifs bancaires. L'étude met en lumière un double phénomène : d'un côté certains services (peu utilisés) sont tarifiés moins cher, et d'un autre des services plus courants ont vu leur prix augmenter... Les cartes bancaires en hausse : - la carte bancaire internationale (à débit immédiat, Visa ou Mastercard) voit sont prix augmenter de 1% par rapport à 2010, ce qui fait une cotisation moyenne de 36,94 euros. - la carte bancaire internationale (à débit différé, Visa ou Mastercard) subit une augmentation de 1,5% ce qui met la cotisation moyenne à 43,83 euros... Cette hausse est assez étonnante car de nombreuses banques comme ING et Boursorama ne font pas payer les cartes bancaires... Abonnement internet en baisse : De plus en plus étonnant : pour certaines banques, le fait d'aller gérer soit même ses comptes sur internet est un service payant !!! Le prix de cette "prestation" est de 8,48 euros en moyenne, soit une baisse de -13% par rapport à 2010. Comme toujours, les banques en lignes, elles, ne font pas payer ce service qui n'en est pas un... car du coup c'est vous qui gérez vos comptes, envoyez vos virements, demandez un chéquier... Les forfaits bancaires en baisse. C'est un sujet qui fâche : les banques proposent des forfaits "tout compris" qui comprennent une carte (ou pas), une autorisation de découvert et de nombreux services, pas ou peu utilisés... Le montant de cette prestation est assez élevé et vous oblige à souscrire à des services dont vous n'avez pas besoin ! Une bonne nouvelle cependant : tous les forfaits (avec carte bancaire) sont à la baisse. A noter que les prix moyens évoluent néanmoins entre 83,82 euros et 95,73 euros ! Une fois de plus nous vous préconisons de choisir une banque en ligne qui ne vous imposera pas ce type de produit et qui, de toute façon, ne les fait pas payer... Autre bonne nouvelle : lorsque vous changez de banque, la clôture du compte est désormais gratuite. Une bonne occasion pour aller voir la concurrence du coup ! Source : Premier rapport de l'observatoire des tarifs bancaires 2011 - CCSF
Comment ne plus payer sa carte bleue
Consultez le comparatif des banques en ligne
18/ 11/ 2011 - Crise de confiance dans les banques... même les riches
Selon l'institut TNS Soffres, les personnes aisées (c'est-à-dire ayant un patrimoine financier supérieur à 75 000 euros) rendent en partie responsables les banques de la crise pour 88% d'entre eux, à part presque égale avec les traders (91%) et les agences de notation (87%). Plus inquiétant : 23 % des ces ménages aisés ont une image dégradée de leur propre banque ! Ils lui reprochent par ailleurs de ne pas proposer des produits d'épargne suffisamment attractifs pour 68% d'entre eux). Même avec des moyens financiers suffisants ces ménages se tournent vers des produits très simples, comme les comptes sur livret et les livrets d'épargne. Même l'assurance vie semble perdre de ses attraits suite aux dernières mesures de rigeur du gouvernement. Alors que cette clientèle "haut de gamme" bénéficie d'un traitement dit "privilégié" dans son agence la crise de confiance semble donc vraiment toucher toutes les catégories de la population. Les banques en ligne ont de beaux jours devant elles !
Changer de banque
17/ 11/ 2011 - Des français qui négocient les actes de soins
Selon l'étude TNS-Soffres / Cmv Médiforce, les professionnels de santé comme les pharmaciens, les dentistes et les vétérinaires ont de plus ne plus de patients qui souhaitent différer des soins médicaux pour des raisons financières. Dans certains cas, les patients cherchent même à négocier les prix ! Le pouvoir d'achat étant plutôt bloqué (ou en baisse) les français sont donc dans une logique de recherche de baisse de tous les postes du budget y compris celui de la santé que l'on croyait épargné... A quand un crédit pour payer la consultation chez le généraliste ? Source : Scan CMV Médiforce 2012
www.cmvmediforce.fr
14/ 11/ 2011 - Moins de crédit immobilier
Une étude de Crédit Logement CSA indique que la production de crédits immobilier est en baisse de 13,7%. Selon cette étude c'est en fait une baisse de demandes de crédit immobilier qui en serait la cause. Crédit Logement, l'organe central de garantie des prêts pour le logement, est au coeur des transactions immobilières en France. Il est donc à même de comptabiliser les demandes de crédit pour le logement de manière précise. La baisse de 13,7% s'applique aux nouveaux crédits accordés sur le troisième trimestre 2011, c'est-à-dire avant les nouvelles mesures de rigueur annoncées par le gouvernement Fillon. Pour Michel Mouillart, économiste et responsable de l'étude « le marché a commencé à se gripper pendant l'été". Il semble que les français, dans un contexte général morose, hésitent de plus en plus à s'endetter sur des crédits longs et impactants sur le budget. De leur côté, les banques, de plus en plus attaquées pour consolider leurs fonds propres, ne sont pas très agressives sur l
7/ 11/ 2011 - Les "systémiques"
BNP Paribas, Crédit agricole, BPCE et Société Générale considérées comme des banques systémiques. Lors du G20 une liste de 29 banques "systémiques" a été communiquée par le Conseil de Stabilité Financière. Ces banques sont jugées suffisamment importantes pour être une source de danger en cas de faillite. En clair, si l'une de ces banques étaient en faillite, l'économie mondiale serait déstabilisée. Parmis ces 29 banques, 4 sont françaises : BNP Paribas, Crédit agricole, BPCE et Société Générale. Ces banques devront obtenir un ratio de fond propre de 1 à 2,5% supérieur à celui des autres banques qui est déjà à 7%. Si cette liste donne des contraintes nouvelles à ces banques, elle est aussi une sorte de reconnaissance de la puissance de ces établissements. Ces banques listées vont pouvoir emprunter sur les marchés à taux réduit...
6/ 11/ 2011 - Les commissions prélevées par les banques en baisse
A chaque paiement avec votre carte bancaire le commerçant doit payer une commission à votre banque : c'est la CIP, la Commission Interbancaire de Paiement. L'autorité de la Concurrence a demandé au Groupement des Cartes bancaires de baisser cette commission de 0,47 à 0,30 %. Malgré la baisse le pourcentage reste supérieur à la moyenne européenne (0,24%). Ceci n'aura bien sûr aucun impact sur la cotisation de votre carte bancaire si tant est que vous continuez à la payer encore !
Passez en ligne ! Comparez les banques
4/ 11/ 2011 - Baisse du taux directeur de la BCE
Le nouveau président de la BCE (Banque centrale européenne) a annoncé une baisse de 0,25 point de du taux directeur ce qui le porte à 1,25%. Malheureusement, les banques cherchant en ce moment à rattraper leurs marges, cela n'aura pas ou très peu d'impact sur le taux de crédit à la consommation...
3/ 11/ 2011 - Trois français sur quatre sont pour le fichier positif
Le fichier positif, qui existe dans plusieurs pays, est un fichier national qui recense l'ensemble des crédits en cours pour un particulier. Le principe est qu'une banque doit interroger ce fichier avant d'octroyer un crédit pour connaître l'endettement réel d'un particulier.Les lois Lagarde votées de 2010 sont en cours de réflexion pour la mise en place de ce fichier. Deux sondages confirment que les français sont majoritairement pour la création du fichier positif en France. Un premier de la FCD (Ifop) montre que 86% des français approuvent la mise en place de ce fichier. Un deuxième de l'association Cresus (CSA) indique que 76% des français en situation de surendettement sont favorables à ce nouveau fichier. Le fichier positif doit donc être rapidement mis en place, selon les indications du groupe de travail. Sources : - http://www.cresusalsace.org/index.php - http://www.fcd.asso.fr/

 

 

CC_300x250


Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.